Père Barandiaran

Pere Barandiaran patriarche de la culture Basque

José Miguel de Barandiaran est né le 31 décembre 1889, dans le village d'Ataun, en Gipuzkoa. Son enfance se déroula dans un milieu chrétien imprégné de très anciens mythes et traditions. Il fut scolarisé dans un établissement où la pratique de la bague s'appliquait avec sévérité. Elle consistait à mettre une bague à l'enfant qui parlait en Euskara afin que celui-ci reste puni à la fin de la journée. Bien qu’il n’aimait pas cette école, il décida à 14 ans de continuer ses études afin de devenir prêtre.

Il se passionna vite pour l’histoire des religions et décida de faire des recherches considérant comme une évidence de débuter par l'étude de son propre peuple. C'est à ce moment là que commença son futur dévouement à la recherche Archéologique et Ethnographique du Pays Basque.

L’année 1916 vit la création de l'équipe d'investigation préhistorique composée de Barandiarán et des professeurs d’anthropologie Aranzadi et Eguren. Ensemble, ils réalisèrent 20 ans durant, de nombreuses prospections, fouilles et recherches jusqu'à ce que la guerre de 1936 les sépare. En 1935, José Miguel de Barandiaran fut nommé membre du conseil permanent du Congrès International d’Anthropologie et Ethnographie de Londres.

L’année suivante, l’insurrection du général Franco obligea le père Barandiaran à s’exiler au pays basque nord. Il habita d’abord à Biarritz puis s’installa à Sare jusqu’en 1953. Il profita de cette occasion pour continuer ses recherches préhistoriques et ethnographiques dans une partie du pays basque qu’il ne connaissait jusque là que très peu.

Ce n’est qu’en 1953 qu’il put rejoindre son village natal. Il reprit les recherches ethnographiques et les fouilles archéologiques, en formant des jeunes préhistoriens à qui il apprit les techniques de champs.

Tous ces travaux ont été récompensés dans le domaine académique avec trois Doctorats "Honoris causa" accordés par les Universités du Pays Basque (1978), Deusto (1986) et Complutense de Madrid (1987). José Miguel mourut le 21 décembre 1991 à l’âge de 101 ans. De nos jours, le père Barandiaran est considéré comme le patriarche de la culture basque. De nombreuses rues ou places portent son nom que ce soit en Bizkaia, Gipuzkoa ou Nafarroa.
VOIR +